Category

Centre Hospitalier Isarien EPSM de l’Oise 2021/2022

Des impromptus autour de la création EINE WINTERREISE du collectif Meute

By | Centre Hospitalier Isarien EPSM de l'Oise 2021/2022

Le collectif Meute participe pour la seconde année consécutive au dispositif Plaines Santé. Cette année, les artistes proposent un ensemble d’impromptus sous forme d’ateliers participatifs et de concerts à l’EPSM de l’Oise.

« Quoi ma gueule ? qu’est-ce qu’elle a ma gueule ? », fredonne Cédric Van Caillie, accompagné par sa guitare électrique. L’auditoire est silencieux, attentif, bercé par la musique. Le hall est cotonneux, lumineux, reposant. De confortables chaises grises et vertes accompagnent les spectateurs et spectatrices dans leur détente. « Ba alors, vous ne chantez pas ! Personne ne chante !? », s’exclame Pascale, une patiente venue assister au concert. Et elle chantonne avec Cédric, voix grave, mélodique et rocailleuse.

Pascale est mélomane : « Je me lève avec la musique, je me couche avec la musique, ça me détend. Alors oui, j’ai aimé, c’était très bien, j’ai chanté, témoignera-t-elle à la fin du concert. Avec la musique, j’entends ce que je veux entendre. »

Le concert continue. « Ne vous déplaise en dansant la javanaise … ». Cette fois Pascale a eu raison de l’auditoire, les patients et les soignants fredonnent. Le hall est décoré, une note de musique scintille, suspendue à la branche du sapin de Noël. Les fenêtres rectangulaires, juste en dessous du plafond, laissent entrer de grands morceaux de soleil sur les murs beiges. « Oh c’est beau ! », s’exclame Pascale, quand Cédric entame une de ses compositions personnelles.

« Car il reste du temps pour regonfler nos voiles » chante le musicien, comme un murmure rassurant, un souffle qui apaise.

« Le dispositif est facilement réalisable pour les équipes car il demande peu de logistique »

« Nous avons choisi ce hall car c’est l’endroit où les 4 unités peuvent se regrouper, c’est un lieu propice à la réunion », expliquent Sandrine Roekens et Johanna Triaire, coordinatrices culturelles à l’EPSM de l’Oise. L’établissement a souhaité reconduire le dispositif Plaines Santé une seconde année car les impromptus de la saison une ont fait l’unanimité. (Il s’agissait du duo de musiciens formé par Sandra Nkake et Ji dru). « Ce sont toujours des moments légers pour les patients », souligne Johanna Triaire. « Le dispositif est facilement réalisable pour les équipes car il demande peu de logistique, et est donc facilement adaptable aux contraintes de soins des unités, explique Sandrine Roekens, et puis humainement, ce sont toujours de belles rencontres ».

Cette année, le collectif Meute a impulsé une nouveauté : animer des ateliers du lundi au jeudi, soit 4 jours consécutifs. « Au départ les équipes soignantes étaient réticentes » avouent Sandrine. Sarah Thery , chanteuse lyrique du collectif Meute explique : « On voulait faire participer les patients à la création de notre nouveau spectacle, une œuvre de Schubert intitulé EINE WINTERREISE, qui raconte l’histoire de quelqu’un qui marche dans la neige ». Le texte est trop lourd pour travailler directement dessus, alors les artistes ont proposé de créer des cartes postales sonores sur la thématique des « souvenirs de printemps ». Les participants et participantes étaient invités à raconter un lieu qu’ils et elles aimaient.

Les services ont finalement tous apprécié cette série d’ateliers. « C’était important de se dire que c’est possible, renchérit Sandrine Roekens. Cela a permis aux patients des 4 unités du CPHT (Centre Psychothérapique Henri Theillou) de se rencontrer car d’habitude ils n’ont aucun lieu pour se réunir hormis la cafétaria ».

Une expérience riche et complexe pour les artistes. « C’était important pour nous de travailler sur le temps long avec les groupes de patients, raconte Sarah Thery, mais on a compris qu’un processus de création était plus difficile à mettre en place qu’un processus de diffusion. Ce serait peut-être plus adapté au format résidence. ». Quoi qu’il en soit, les équipes et les patients étaient « hyperheureux » à la fin. « Et puis c’est vraiment important qu’il y ait des artistes dans les lieux de soin car les gens ne peuvent pas sortir, alors c’est vital pour eux de continuer à avoir accès à la culture », conclue Sarah. Le temps est venu pour les artistes d’aller déjeuner, avant d’entamer un nouvel après-midi d’atelier.

 

Des mots, des sons et des gestes..

By | Centre Hospitalier Isarien EPSM de l'Oise 2021/2022

Le collectif Meute propose une série d’impromptus autour d’une réécriture du cycle de Lieder Der Winterreise de Franz Schubert. Des impromptus musicaux menés par la chanteuse lyrique Sarah Théry, le multi-instrumentiste Gil Mortio et la metteuse en scène Claire Pasquier autour desquels le public sera invité à réagir, au moyen de mots, de sons ou de gestes.

Les impromptus se sont déroulés en novembre et en décembre 2022.