Category

APEI des 2 Vallées

Des bulles de douceur à l’APEI des 2 Vallées

By | APEI des 2 Vallées

Mercredi 6 octobre 2021, le Pôle enfance (IME, Accueil de Jour) et le Pôle Autonomie (Maison d’Accueil Spécialisée) situés sur les sites de Coyolles ont accueilli 3 musiciens de l’Ensemble Contraste.  Les concerts d’une quarantaine de minutes ont proposé un répertoire jazz, gospel, et classique aux résidents visiblement conquis.

Il est 10h00 du matin quand les premières notes de musique raisonnent dans la salle des loisirs de l’institut Médico-Educatif (IME) de l’APEI des 2 Vallées à Coyolles dans l’Aisne. Quatre jeunes sont assis face aux musiciens, Johan Farjot au clavier, Arnaud Thorette à l’alto, et Inés Matady, à la voix. A l’extérieur, les sapins ondulent avec le vent, semblant se plier aux rythmes calmes de la musique. A l’intérieur, les yeux des jeunes spectateurs sont rivés sur les artistes. Surtout ceux d’Enzo, assis au premier rang. « Enzo a pleuré la première fois qu’il a écouté le groupe, se remémore Monsieur Aimé, chef de service de l’IME. Il nous a confié qu’il avait beaucoup aimé et que ça lui avait procuré des émotions ». A la fin du concert, le garçon ne se fait pas attendre pour exprimer de nouveau son admiration : « C’était très bien », s’exclame-t-il pendant que les autres enfants applaudissent. « C’est quand qu’on refera ? » demande-t-il avant de poursuivre : « Mais y’a-jamais de monsieur à la batterie avec vous ? ça manque un peu de basse, moi j’aime bien quand ça pète les enceintes ! »

Juste le temps de boire un café, et un deuxième groupe de jeunes prend place dans la salle. Ils sont une vingtaine cette fois. On déplace les tables et on installe les chaises pour que tout le monde puisse s’asseoir. Les artistes retrouvent leur place sur la petite scène improvisée à côté de l’enceinte. Le concert peut démarrer. Là encore la magie opère. Les jeunes sont captivés. Quelques doigts se mettent à claquer au rythme de la musique. Les épaules se balancent et des sourires apparaissent sur les visages. Romain, assis à côté de son éducatrice, ne contient pas sa joie : « C’est chouette la musique ». Il rit. « Romain aime beaucoup la musique, explique son éducatrice à la fin du concert, il est très années 80. Le mercredi, pendant le temps de loisirs, on met de la musique et on danse. Manon, qui était tout devant, adore Bach par exemple, poursuit-elle. Elle m’a emprunté un CD du compositeur : ça la calme ».

Calmer les esprits par la musique

L’ensemble Contraste est un habitué des concerts « tout-terrain ». « Nous proposons des choses assez douces pour les apaiser, pour venir casser le rythme de leur quotidien », explique Johan Farjot. « Cela nous change des concerts où il faut que ça envoie : là, il faut rester doux », partage Inés Matady, la chanteuse qui a rejoint l’ensemble il y a quelques mois. « C’est une autre manière d’appréhender le public, poursuit-elle, avec les enfants, il faut les apprivoiser. Je me suis retrouvée par exemple à chanter la reine des neiges alors que ce n’est pas du tout mon répertoire ! » Pas de Reine des neiges ce jour-là, mais une reprise de L’amour brille sous les étoiles.

La journée se poursuit ensuite à quelques centaines de mètres de là, au sein de la MAS, où onze résidents attendent les musiciens qui s’installent dans la véranda. « Ils adorent la musique, confie Amandine Kadri, aide-soignante, il y en a beaucoup qui chantonnent. C’est le troisième concert depuis cet été, et le deuxième de l’ensemble contraste, mais quand on voit que ça matche, et que ça leur a plu, on n’hésite pas à refaire ». Dans la salle, les yeux se ferment, les corps se balancent, les visages s’apaisent. « Bravo » entend-on. Chacun semble trouver son moment de paix. L’alchimie a opéré.

A bientôt !

By | APEI des 2 Vallées | No Comments

Rendez-vous en mai pour le début des impromptus…

Afin de coller au mieux aux exigences sanitaires actuelles et à la souplesse technique nécessaire dans le cadre de concerts impromptus proposés dans des établissements de soins, l’Ensemble Contraste propose un format d’intervention musicale itinérant impliquant 3 artistes musiciens (piano/violon/chant) autour de la thématique de la Chanson, de l‘époque baroque jusqu’à aujourd’hui.

Plusieurs déclinaisons de programmes sont possibles, en fonction de l’âge et du public hospitalisé :
St Germain des près (Hommage à Juliette Gréco) avec Marion Rampal, Arnaud Thorette et Johan Farjot
Chants gospels avec Marion Rampal, Arnaud Thorette et Johan Farjot
Les grands airs d’Opéra avec Irina de Baghy, Arnaud Thorette et Johan Farjot
Les grands airs de comédies musicales avec Irina de Baghy, Arnaud Thorette et Johan Farjot
La mélodie française : avec Amélie Raison, Arnaud Thorette et Johan Farjot
Avec l’Ensemble Contraste
Irina de Baghy, mezzo-soprano
ou
Marion Rampal, chant jazz
ou
Amélie Raison, soprano
Arnaud Thorette, violon
Johan Farjot, piano
Tous ces programmes sont présentés de vive voix par les artistes, permettant au public (patients, personnel soignant, personnel socio-éducatif, familles), s’il le souhaite, d’avoir des clefs d’écoute sur les œuvres jouées et les circonstances de leur composition, voire des anecdotes amusantes. Ces concerts impromptus se veulent interactifs : certains morceaux, plus ou moins connus, peuvent être repris et chantés par le public. Si le public ne peut pas réagir ou est empêché dans ses mouvements et ses déplacements, les artistes pourront se rendre au chevet de certaines personnes, dans la mesure des possibilités sanitaires, et interagir de manière spontanée et improvisée avec eux. Ils auront à leur disposition des petites percussions qu’ils pourront utiliser pour échanger et susciter des émotions.